Diplômés

Diplômés

Gardons le contact!

Inscrivez-vous au Bottin des Diplômés ou mettez à jour vos coordonnées!

Devenez membre du groupe LinkedIn du Département!

Redirection du courriel

Lorsque vous devenez un diplômé, si vous ne suivez plus d’autres cours à l’UdeM pendant 5 trimestres, vous perdrez l’accès à votre boîte de courriel «@umontreal.ca». Cependant, vous pourrez conserver votre adresse de courriel à vie si vous effectuez une redirection de celle-ci vers une autre adresse de votre choix dans les 5 trimestres suivant l’obtention de votre diplôme.

Malheureusement, si vous n’avez pas effectué votre redirection dans le délai de 5 trimestres après l’obtention de votre diplôme, votre adresse sera perdue de façon permanente. Puisque les avis de renouvellement ainsi que les nouvelles de l’UdeM vous sont envoyés à votre adresse « @umontreal.ca », si celle-ci n’est pas redirigée, vous perdrez votre droit d’accès à votre portail, à certains services aux diplômés et le privilège de redirection de votre courriel à vie.

Voici donc comment éviter la perte permanente de votre adresse « @umontreal.ca » :

  1. Rendez-vous sur le site web de l’université : www.umontreal.ca
  2. À droite dans le menu du haut de la page, cliquez sur « Mon portail UdeM »
  3. Authentifiez-vous à l’aide de votre Code permanent ou Matricule et de votre UNIP
  4. Dans le haut de la page, sur l’espace « recherche » indiquer « Mon profil DGTIC »
  5. Dans la section « Gérer ses permission d’accès », cliquer sur le lien « Mon profil informatique à la DGTIC »
  6. Dans le menu de gauche, cliquez sur « Courriel »
  7. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à rediriger votre courriel UdeM vers l’adresse de votre choix et vous pourrez la conserver à vie!

Note : Si jamais vous voulez changer votre adresse de redirection, vous n’avez qu’à répéter ces étapes. Par contre, vous devrez continuer de changer votre UNIP tous les 6 mois pour pouvoir le faire.

Faire un don

Soutenez le Département en effectuant un don

En soutenant le département, vous contribuez à améliorer de façon notable la qualité de l’enseignement et de la formation en recherche. Ceci permet un leadership accru et un meilleur positionnement du Département parmi les plus grands départements au pays et à l’étranger dans le domaine biomédical et bio-informatique.

Le département détient divers fonds de développement ciblant différents objectifs parmi lesquels vous avez la possibilité de choisir pour émettre votre don.

Le Bureau de développement et des relations avec les diplômés (BDRD) est responsable des opérations administratives liées à la gestion des dons. Ainsi, tous les reçus pour fins d’impôt pour les dons versés à la Faculté de médecine sont émis par le BDRD.

Vous souhaitez créer un fonds personnalisé, faire un don planifié ou jumeler votre don avec votre entreprise? L’équipe du BDRD peut vous accompagner dans votre don, afin d’optimiser votre geste et ses retombées.

Merci à tous nos donateurs privés et institutionnels!

Portraits de diplômés

Isma Benterki

Détentrice d’un baccalauréat en biochimie et médecine moléculaire, de même qu’une maîtrise avec mémoire en biochimie depuis 2013, elle a entamé sa carrière en tant que chargée de projets cliniques au sein de la compagnie Lallemand Solutions Santé. Depuis tout récemment, Isma s’est tournée vers de nouveaux défis en tant que chargée de projets cliniques au Montreal Health Innovations Coordinating Center (MHICC) où elle s’assure de la bonne progression des études cliniques par le respect des échéanciers et la surveillance de la qualité des données. En tant que chargée de projet, ses tâches sont très diversifiées. Cela va de veiller au respect des échéanciers, de générer des plans de gestion, de suivi, de recrutement et de communication ainsi que rédiger et réviser les protocoles des études cliniques. Elle est indispensable à la bonne progression des études cliniques. Elle se plait énormément dans son travail.

«Chaque jour est différent, c’est un domaine vaste dans lequel nous avons quotidiennement à relever des nouveaux défis et dans lequel nous avons à apprendre énormément. Je ne m’ennuie donc jamais!»

Sa formation obtenue à l’Université de Montréal en tant que biochimiste lui a permis de développer une capacité de raisonnement réfléchi et des aptitudes telles que la proactivité, et la débrouillardise. En appliquant quotidiennement dans le cadre de son emploi différentes compétences acquises durant ses études, Isma est en mesure d’identifier et de résoudre les problèmes qui pourraient compromettre les essais cliniques.

Le conseil d’Isma: « Il n’y a pas qu’un seul et unique chemin à suivre, saisissez chaque opportunité qui vous est offerte sans hésitation!»

Pascal St-Onge

Pascal est diplômé d’un baccalauréat (2005) et d’une maîtrise en bio-informatique (2007). Suite à la complétion de sa maîtrise. Il a rapidement trouvé un emploi en tant que développeur de logiciels bio-informatiques au sein de la compagnie Genizon Biosciences. Par la suite, il a œuvré au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine et à l’IRIC en tant que spécialiste en bio-informatique. Avec toute cette expérience acquise, il est retourné au CHU Sainte-Justine où il occupe, depuis 2014, le poste de coordonnateur en bio-informatique.

Son travail consiste à s’assurer que les différentes analyses bio-informatiques sont effectuées en respectant les priorités du laboratoire et que les processus de gestion et d’analyse de données sont standardisés afin de permettre un meilleur suivi des données de patients. Comme des données de patients sont utilisées, il lui faut mettre en place des procédures afin de sécuriser le traitement de ces données. Finalement, comme son équipe est relativement petite, il participe également au traitement des analyses, à l’intégration de données de multiples sources (base de données publiques, d’autres groupes de recherche) et aide les membres du labo dans les analyses nécessitant des connaissances bio-informatiques.

«Ce que je trouve le plus intéressant dans mon emploi actuel est qu’il faut constamment se tenir à l’affût des nouvelles techniques d’analyses afin de les appliquer aux différents projets du laboratoire.»

Sa formation variée reçue à l’Université de Montréal lui a permis de toucher à une panoplie de possibilités qu’offre le monde de la bio-informatique. Le programme de maîtrise lui a donné les moyens de se spécialiser dans un cheminement qui correspondait plus à un de ses objectifs de carrière, soit celui d’oeuvrer dans un milieu proche des patients.

Son conseil: «Être constamment à jour au niveau des tendances et avoir une grande capacité d’adaptation en raison du caractère évolutif du domaine. Par exemple, les technologies de séquençage d’ADN à haut débit n’existaient pas lors de mon passage à l’Université de Montréal, elles sont aujourd’hui omniprésentes dans mon quotidien.»