Historique

Actuellement

Le Département compte 32 professeurs/chercheurs, 4 professeurs et chargés d’enseignement clinique, 4 professeurs associés, 40 professeurs/chercheurs accrédités, plus de 350 étudiants aux programmes de 1er cycle, plus que 200 étudiants aux cycles supérieurs et 41 stagiaires postdoctoraux. Le Département compte aussi 40 employés oeuvrant pour l’enseignement et la recherche.

En plus de ses programmes spécialisés en biochimie, biochimie et médecine moléculaire et bio-informatique, le Département contribue à travers des cours de service, à l’enseignement théorique et pratique de la biochimie dans le cadre des programmes de médecine, médecine dentaire, optométrie, sciences biologiques et sciences biomédicales.

Le laboratoire d’enseignement pratique de la biochimie, dont le responsable est le Dr Daniel Chevrier, accueille chaque année plus de 700 étudiants pour un total de prés de 900 heures d’enseignement. Ces travaux pratiques sont offerts aux étudiants de biochimie, biochimie et médecine moléculaire, bio-informatique, médecine, sciences biologiques et sciences biomédicales.

1964-2005 : Création et essor du département

Le Département de biochimie tel qu’il existe aujourd’hui a été créé à l’initiative de Walter Verly, directeur du Département à partir de 1964. Le nouveau département relève désormais administrativement de la Faculté de médecine. Le programme de baccalauréat spécialisé en biochimie relève de la Faculté des sciences (qui devient la Faculté des arts et des sciences en 1969), mais sa réalisation est confiée au Département de biochimie.

Sous la direction de Walter Verly, le Département connaît un essor considérable dans trois secteurs : l’enseignement de la biochimie, la formation de biochimistes professionnels et le développement de nouvelles connaissances à l’aide de ses programmes de recherche.

Avec Kenneth Savard, le Département inaugure la série des professeurs chercheurs – boursiers. En effet depuis lors, tous les professeurs adjoints recrutés détiennent une bourse de chercheurs boursiers d’un organisme subventionnaire.

Sous l’administration de Réjean Daigneault, à partir d’avril 1983, le Département se développe considérablement. Ceci se reflète aussi bien par l’augmentation du nombre d’étudiants inscrits aux divers programmes d’enseignements (ex. : le nombre de finissants du B.Sc. passant de 23 à 66) que par l’accroissement des fonds de recherche (de 0,8 M$ à 2,4 M$).

Au cours du mandat de Philippe Crine (1989-1997), la croissance du Département se poursuit. Une révision complète du programme de B.Sc en biochimie est réalisée et son contenu actualisé. De nouveaux axes de recherche tels la biologie structurale sont développés et le département voit ses subventions de recherche doubler alors même que la conjoncture économique est temporairement moins favorable au financement de la recherche.

De 1997 à 2005, le Département a été dirigé par Michel Bouvier qui a poursuivi l’expansion du département tant sur le plan des espaces que des thématiques de recherche. Pendant cette période la superficie des espaces de recherche du Département s’est accrue de plus de 1,300 m2 pour accueillir 7 nouvelles équipes de recherche et permettre le développement de la bio-informatique en tant que thématique stratégique. Le développement de cet axe de recherche s’est accompagné de la création d’un baccalauréat et de programmes de 2e et 3e cycle en bio-informatique avec la collaboration du département d’informatique et de recherche opérationnelle. L’expansion du département s’est aussi poursuivie hors des murs du campus avec le recrutement de 3 chercheurs adjoints œuvrant dans les centres de recherches affiliés à l’Université de Montréal.

1935-1964 : un domaine d’études couvert par trois Facultés

L’enseignement et la recherche en biochimie de l’Université de Montréal ont relevé jusqu’en 1964, à la fois des Facultés de pharmacie, de médecine et des sciences.

Dès 1935-1936, la Faculté de pharmacie enseigne la biochimie dans le cadre d’une licence et d’une maîtrise en chimie.

À la Faculté de médecine, la biochimie, appelée chimie physiologique jusqu’en 1951 est d’abord assimilée à un nom, celui du docteur Georges Baril. Ce dernier cumule, en 1951 et 1952, les fonctions de directeur du Département de chimie (Faculté des sciences) et de celui de directeur du Département de biochimie (Faculté de médecine).

De 1954 à 1964, l’administration du Département est confiée à Arthur Gagnon.

En 1955, la Faculté des sciences, créée, à l’instigation d’Édouard Pagé, une option biochimie au sein du programme de biologie. La première promotion, 1958-59, compte deux étudiants.

Chronologie des directeurs du Département depuis 1964

Directeur Période
Walter Verly 1964-1976
Robert Gianetto février 1976 – juin 1977
Kenneth Savard juillet 1977- mai 1982
Jean-Marie Bourgault juin 1982 – mai 1983
Réjean Daigneault avril 1983- mai 1989
Léa Brakier-Gingras juin 1989 – septembre 1989
Philippe Crine octobre 1989 – mai 1997
Léa Brakier-Gingras juin 1997 – septembre 1997
Michel Bouvier octobre 1997 – mai 2005
Léa Brakier-Gingras juin 2005 – mai 2006
Muriel Aubry juin 2006 – mai 2008
Christian Baron juin 2008 – mai 2015
Luc DesGroseillers juin 2015 à maintenant