Léa Brakier-Gingras

Sciences de la santéSciences médicales
Professeure émérite
Faculté de médecine - Département de biochimie et médecine moléculaire
Roger-Gaudry, local E-519
514 343-6316
514 343-2210 (Télécopieur)

Biographie

Professeure au Département de biochimie depuis 1970, Léa Brakier-Gingras a contribué, par ses activités d’enseignement et de recherche, à en faire l’un des meilleurs du pays. Toujours très attentive aux besoins de ses étudiants, elle a inlassablement veillé à ce que ses cours soient à la fine pointe des connaissances. Spécialiste reconnue de la structure et de la fonction de l’ARN ribosomal, elle a dirigé un programme de recherche de haut niveau visant une meilleure compréhension des mécanismes de la synthèse protéique. Bien que chercheuse fondamentaliste, elle n’a jamais hésité à explorer les applications potentielles de ses travaux, s’intéressant entre autres aux questions de la synthèse protéique au cours de la défaillance cardiaque et de diverses cardiomyopathies. Ses travaux liés à la mise au point de médicaments anti-HIV ont été qualifiés d’une des 10 découvertes les plus importantes de 1997 par le magazine Québec Science.

Même si elle a officiellement pris sa retraite en août 2002, Léa Brakier-Gingras continue d’être une chercheuse de réputation internationale, comme en témoignent les invitations fréquentes qu’elle reçoit à titre de conférencière dans des forums nationaux et internationaux.

Affiliations de recherche UdeM

Pour en savoir plus

Publications

  • Knops, E., Brakier-Gingras, L., Schûlter, E., Pfister, H., Kaiser, R. et Verheyen, J. Mutational patterns in the frameshift-regulating site of HIV-1 selected by protease inhibitors. (Med. Microbiol. Immunol., 2012, 201, 213-218).
  • Charbonneau, J., Gendron, K., Ferbeyre, G, et Brakier-Gingras, L. The 5’UTR of HIV-1 full-length mRNA and the Tat viral protein modulate the programmed -1 ribosomal frameshift that generates HIV-1.(RNA, 2012, 18, 519-529).
  • Brakier-Gingras, L., Charbonneau, J. et Butcher S.E. Targeting frameshiting in HIV. Expert Opinion on therapeutic targets. 2012, 16, 249-258)