Cellules RAT-1 ayant subies un stress thermique de 30 minutes à 43°C qui se regroupent pour faire face à ce changement extérieur.